Naqoyqatsi

GODFREY REGGIO

  • 2002
  • 1h29

Naqoyqatsi, qui signifie « civilisation de la violence », est le 3e opus de la Trilogie Qatsi (après Koyaanisqatsi et Powaqqatsi). Naqoyqatsi, dernière mutation cinématographique de Godfrey Reggio, entre musique et images déstructurées, ne s’apparente à aucun autre projet connu, et par sa nature même il reste un objet filmique non identifiable. Ses images (archives, actualités, documentaires sportifs, publicités) sont utilisées dans un montage inspiré et versatile, ralenties ou accélérées, trafiquées et malmenées, saturées ou vidées de leurs couleurs. La musique puissante de Philip Glass, inséparable des visions chaotiques qui se déversent sur l’écran, rend le film plus proche de l’expérience sensible que d’une narration classique. Plonger dans ce déluge d’images hypnotiques à la symbolique poignante revient à effectuer à un singulier voyage hallucinatoire dans un univers irréel, proche de celui de 2001, l’Odyssée de l’espace. Naqoyqatsi invente l’opéra organique et le bouleversement des sens chavire au point qu’il suffirait par instant de tendre les mains vers l’écran pour toucher l’émotion du bout des doigts.