Focus #18 > Thierry Durand

samedi 23 octobre 2010 | 11h00
Cinéma LUX

Focus #18 > Thierry Durand

Dans le cadre des 50 ans du Cinéma LUX.

18ème rendez-vous du cycle « Focus sur la création régionale ».

Thierry Durand présente :

Gwazenneg guetteur des origines

Documentaire de Thierry Durand (26′)

C’est en plein cœur de la Hague, au nord de la Manche, que Gwezenneg, artiste plasticien, édifie son œuvre depuis 45 ans.
De cette région unique, sauvage, battue par la mer et les vents, il puise les éléments qui constituent son art.

Du dessin et des gravures, aux œuvres composées à partir de bois d’épaves récupérées sur les plages, Gwezenneg tisse un univers labyrinthique qui le conduit à la recherche de ses origines, de l’Origine.

C’est cette quête qu’il s’agit d’approcher, d’appréhender. Ce n’est pas un film sur, autour, à propos de Gwezenneg. Il est plutôt question de s’immerger dans un univers qui n’appartient qu’à l’artiste, mais qui résonne en chacun de nous .

A noter : Gwezenneg expose actuellement à l’atelier-galerie Lefèvre-Leloutre
6, place Jean Letellier (Les Quatrans) à Caen.

Le Liban une terre en suspens

Documentaire de Thierry Durand (2002-52′)

Ces dernières décennies, le Liban a cumulé nombre des problèmes du Proche-Orient : guerre civile, occupation israélienne, réfugiés palestiniens, domination syrienne, attentats suicides…
Pour tenter d’appréhender les vicissitudes de ce pays multiconfessionnel, dans cette région à haut risque, le film s’attache au retour d’une libanaise, Khadigé, qui après 20 ans d’absence retrouve sa famille musulmane chiite, proche du Hezbollah. Etayé d’analyses claires et lucides de personnalités libanaises, il permet de mesurer les difficultés et les ambiguïtés d’une société pluriculturelle et pluriethnique, fortement secouée par les événements du Proche-Orient.

Réalisé en 2002 et tourné dans les fiefs du Hezbollah (Plaine de la Bekaa, banlieue sud de Beyrouth, Liban sud et frontière israélienne), ce film même s’il n’est pas lié à l’actualité brûlante immédiate, peut aider un large public à mieux appréhender celle-ci.

Projection suivies d’une rencontre avec le réalisateur.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.