Jerzy Grotowski et son œuvre – Jerzy Grotowski et son uvre

mardi 27 mars 2012 | 18h00
Cinéma LUX

Jerzy Grotowski et son œuvre

En collaboration avec l’IMEC à l’occasion de l’accueil à l’Abbaye d’Ardenne du Workcenter of Jerzy Grotowski and Thomas Richards (15 au 31 mars 2012).

Présentation des films par Mario Biagini, directeur associé du Workcenter.

Akropolis

JAMES MCTAGGART, 1969 -1H22.

Le film documente l’interprétation marquante de Grotowski et son Théâtre Laboratoire de la pièce du moderniste polonais Stanislaw Wypianski, Akropolis, qui fut la première introduction de Grotowski et de son Théâtre Laboratoire à l’Ouest. Elle fut jouée pour la première fois en 1962, et la version finale fut présentée en 1967. Pour cette pièce, Grotowski travailla avec Josef Szajna, survivant d’Auschwitz et célèbre metteur en scène, écrivain et scénographe polonais. Le film inclut une introduction et une analyse de Peter Brook.

Le Prince Constant : Reconstruction

L’ISTITUTO DEL TEATRO E DELLO SPETTACOLO DELL’ UNIVERSITA DI ROMA, 2005-0H48.

En 1965, Jerzy Grotowski mis en scène l’un des plus importants points de repère du théâtre du 20ème siècle, la production par le Théâtre Laboratoire de l’adaptation de Juliusz Slowacki du Prince Constant, le classique de Calderon ayant pour thèmes la torture et le martyr. En 1977, Ferruccio Marotti assembla un enregistrement vidéo silencieux de la pièce avec les dialogues enregistrés à un autre moment, desquels résulte cette restauration digitale par l’Université La Sapienza de Rome en 2005.

With Jerzy Grotowski, Nienadówka

CONÇU PAR MERCEDES GREGORY RÉALISÉ ET MONTÉ PAR JILL GODMILOW, INTRODUCTION DE PETER BROOK, CINÉMATOGRAPHIE PAR MAURICE JACOBSEN, 1980-0H59.

En 1980, Grotowski demanda à son amie Mercedes Gregory de rassembler une équipe de tournage et de voyager avec lui jusqu’au petit village de Nienadowka en Pologne, où lui et sa famille se réfugièrent pendant l’occupation nazie. Pour la première fois depuis la guerre, il retourne à Nienadowka, recherchant les personnes et les lieux, les images et les sons de son enfance – souvenirs indélébilement liés à son art et à la quête de toute sa vie.

PAF (Participation aux frais) : 3€