L’Etrange Festival #2

samedi 3 mars 2012 | 21h00
Cinéma LUX

L’Etrange Festival 2012

Une délocalisation de l’Étrange Festival Paris avec le soutien de Canal +.

#1 > Ibériques et fantastiques

Vendredi 2 mars | à partir de 20h00 | Cinéma LUX

20h00 : Eva

de Kike Maillo, Espagne (VOSTF), 2010-1h34.

Avant Première (Sortie nationale le 21 mars)

Alex, un ingénieur de renom, est rappelé par la Faculté de Robotique, après dix ans d’absence, pour créer le premier robot libre : un enfant androïde. Il retrouve alors son frère David, et fait la connaissance d’Eva, sa nièce, une petite fille étonnante et charismatique. Entre Eva et Alex se crée une relation particulière. Il décide de prendre Eva pour modèle de son futur androïde…

Aventure cybernétique qui n’est pas sans rappeler A.I., Eva est une variation moderne du conte de Pinocchio croisée avec un drame sentimental. Le film pose les questions des limites de la robotique dans son processus de domestication qui passe par le mimétisme de l’être humain et à ce titre, le film fait de nombreuses références aux lois de la robotique de Isaac Asimov ou aux œuvres de Philip K. Dick.

22h00 : Malveillance (Mientras duermes)

De Jaume Balagueró Espagne (VOSTF), 2011-1h42. Int. – de 12 ans.

César est un gardien d’immeuble toujours disponible, efficace et discret. Disponible pour s’immiscer dans la vie des habitants jusqu’à les connaître par coeur ; discret quand il emploie ses nuits à détruire leur bonheur ; efficace quand il s’acharne jusqu’à l’obsession sur Clara, une jeune femme insouciante et heureuse…

Jaume Balagueró signe un petit bijou d’épouvante et orchestre un suspense pervers, dont la construction maligne empêche même le spectateur de choisir son camp. Jusqu’à un final effroyable, qui remuera la gent féminine jusqu’aux entrailles !

00h00 : Les Yeux de Julia (Los Ojos de Julia)

de Guillem Morales Espagne (VOSTF), 2010-1h56. Int. – de 12 ans.

Quand Julia apprend la mort soudaine de sa soeur Sara, tout semble clairement
indiquer qu’elle s’est suicidée. Mais Julia n’arrive pas à accepter cette version des faits et commence à passer au crible les événements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame.

L’équipe de L’Orphelinat aux commandes d’un excellent film fantastique. Entre suspense hitchcockien et atmosphère de film d’horreur, Guillem Morales parvient à créer un climat oppressant mais aussi une étrange poésie qui
ajoute beaucoup de trouble à ce beau film d’ombres et de lumière. Avec, à la clé, une fin cosmique, comme on aimerait en voir plus souvent au cinéma.

#2 > Avant-Premières

Samedi 3 mars | à partir de 21h00 | Cinéma LUX

21h00 | Alois Nebel

Film d’animation de Tomás Lunák, tchèque (VOSTF), 2011-1h24.

rouge]Avant Première (Sortie nationale le 14 mars)

Aloïs Nebel est chef de gare dans une petite station tchèque, non loin de la frontière polonaise. Il vit seul, mais quand le brouillard se lève, il croit voir les fantômes de son passé. L’irruption d’un étranger l’obligera à affronter ses cauchemars.

Un sublime noir et blanc pour une sombre histoire venue de l’ancienne Tchécoslovaquie. Une œuvre forte et touchante.

22h45 | The Oregonian

de Calvin Reeder, américain (VOSTF), 2011-1h21.

[rouge]Avant Première (Sortie nationale le 14 mars)

Une jeune femme quitte la ferme dans laquelle elle a vécu et s’abîme dans un monde inconnu, plein de rencontres hostiles, de réminiscences obscures et de visions bizarres.

Explorant un fantastique Lynchien, où l’imagination du personnage principal devient sa pire ennemie, Calvin Lee Reeder a voulu mélanger humour cintré et zébrures gores, séduction de surface et miasmes pathologiques dans un voyage au bout de l’enfer irradié par une scream queen : Lindsay Pulsipher, échappée de la série True Blood et présente dans ses précédents courts. Une expérience sensorielle, essentielle à une heure de standardisation extrême !

# 3 > Contre-culture américaine

Dimanche 4 mars | à partir de 19h00 | Cinéma LUX

19h00 | Bellflower

de Evan Glodell américain (VOSTF), 2011-1h46.

Avant Première (Sortie Nationale le 28 mars)

Deux amis consacrent tout leur temps libre à la construction de lance-flammes et d’armes de destruction massive dans l’espoir qu’éclate une apocalypse mondiale qui laisserait la place à leur gang imaginaire, «Mother Medusa».

Encensé par la presse et Internet, “phénomène indé de l’année”, Bellflower a été écrit, réalisé, joué, monté par le jeune phénomène Evan Glodell (ex ingénieur) avec 17 000 dollars de budget… Succès inattendu outre-atlantique, cette romance apocalyptique fera date dans le cinéma indépendant U.S.

21h00 | Electra glide in Blue

de James William Guercio américain (VOSTF), 1973-1h34.

John Wintergreen, un motard de la brigade routière du Nevada qui rêve d’intégrer la brigade criminelle voit son rêve exaucé quand on lui confie l’enquête sur le meurtre d’un vieillard.

«Culte pour Gus Van Sant ou Vincent Gallo, un anti-Easy Rider taxé en
son temps de film facho. Des motards, de la violence, Monument Valley : déroutant et magnifique.
» (Les Inrockuptibles)

23h00 | Macadam à deux voies

de Monte Hellman, américain (VOSTF), 1971-1h25.

Deux garçons taciturnes traversent le sud-ouest américain à bord de leur Chevy 55 grise. Une jeune fille un peu paumée les rejoint dans leur périple, jusqu’à ce que leur chemin croise une rugissante GTO 70 jaune, conduite par un sémillant quadragénaire. Celui-ci leur propose un marché : le premier d’entre eux qui atteint Washington gagne le véhicule de l’autre…

«Pas une personne qui, une fois montée dedans, n’ait oublié cette virée en
terre américaine. Demandez à Stevenin, Akerman, Kramer, Kaurismaki, Gallo, Wenders, Jarmusch, Van Sant… Tous enfoncés un jour ou l’autre dans son sillage.» (Libération)

Retrouvez la programmation Courts Métrages avec Canal+ dans la plus petite salle de cinéma du monde

de 18h00 à 00h00 | du vendredi 2 au dimanche 4 | Programme Court
– LA GRAN CARRERA de Kote Camacho
– ATTACK de Adam White
– THE HOLY CHICKEN OF LIFE AND MUSIC de Nomint
– WISDOM TEETH de Don Hertzfeldt
– BAD NIGHT FOR THE BLUES de Chris Shepherd
– LOVE BIRDS de Brian Lye
– ALL FLOWERS IN TIME, de Jonathan Caouette
– LOVE AND THEFT de Andreas Hykade
– LA MYSTERIEUSE DISPARITION DE ROBERT EBB, réalisé par FX Goby, Clément Bolla et Matthieu Landour

Infos pratiques

Tarifs
– Pass Festival : 20 € (8 films)
– Soirée #1 : 10,5 € (3 films)
– Soirée #2 : 8€ (2 films)
– Soirée #3 : 10,5€ (3 films)
– Film seul : tarifs habituels du cinéma (plein 6€ / réduit 5€ / -26 ans 4€)

Du 22 février au 6 mars, découvrez également : [Bullhead de Michael R. Roskam, Prix Nouveau genre de l’édition 2011 de L’Étrange Festival.

L’étrange Festival Paris