Made in Roumanie

lundi 19 novembre 2012 | 19h00
Cinéma LUX

Made in Roumanie

Une soirée proposée à l’occasion de Caen à l’International et de la Semaine de
Solidarité Internationale avec la complicité de l’association Caen Calvados
Roumanie, de la bibliothèque de Caen, de la Maison de l’Europe et le soutien du
service des Relations Internationales de la ville de Caen dans le cadre du Pacte
d’amitié avec la ville de Resita.

19h00 : LE VOYAGE DE MR. CRULIC (Crulic – Drumul spre dincolo)

film d’animation de Anca Damian, roumain (vostf), 2012-1h23.

Ce documentaire d’animation pour adultes (dans la veine de Valse avec Bashir) raconte
à la première personne la vraie histoire de Crulic, un Roumain de 33 ans, absurdement
mort dans une prison polonaise à la suite d’une grève de la faim consécutive à une
erreur judiciaire.
L’acteur roumain Vlad Ivanov prête sa voix au récit ironique que
Crulic nous fait parvenir d’outre-tombe.
Crulic est le premier film d’animation d’Anca
Damian, plus habituée au documentaire. Et c’est une réussite. Elle parvient à maîtriser
plusieurs techniques et à les associer brillamment, depuis papier découpé jusqu’au
dessin traditionnel en passant par l’animation par ordinateur.
On suit notre homme
vers la mort sans se sentir perdu et avec la certitude d’assister à un film singulier, cruel
et fou d’une puissance plastique et formelle indéniable.

Cristal du long métrage Festival du Film d’Animation d’Annecy 2012

Petite pause culinaire proposée par l’association Caen Calvados Roumanie

21h00 : AU-DELA DES COLLINES (Dupa Dealuri)

de Cristian Mungiu, roumain (vostf), 2012-2h30.

avec
Cosmina Stratan, Cristina Flutur, Valeriu Andriutu…

Alina revient d’Allemagne pour y emmener Voichita, la seule personne qu’elle
n’ait jamais aimée et qui ne l’ait jamais aimée. Mais Voichita a rencontré Dieu
et en amour, il est bien difficile d’avoir Dieu comme rival…
« Cristian Mungiu
[…] s’inspire d’un fait divers survenu au monastère de Tanacu, en 2005.
Le film
qu’il en tire, tout en chuchotements étouffés et en cadres picturalisés, est un
hurlement à faire crouler les montagnes. Un film sur la peur et l’hypocrisie (ce
qui perdure de la Roumanie de Ceausescu), sur l’injustice et l’indifférence (les
corps sociaux défaillants de la société postcommuniste) et sur l’héroïsme du
véritable amour (le sacrifice d’Alina).
» (Le Monde).
{« Le plus passionnant, c’est
la relation entre les deux jeunes femmes et les conceptions de l’amour qu’elles
illustrent. […] Toutes deux sont, proches et à jamais irréconciliables, dans une
lutte qui, par moments, rappelle la noirceur de Bernanos… »} (Télérama)

Double Prix d’interprétation féminine et Prix du scénario Cannes 2012

Tarifs : 8€ la soirée ou tarifs habituels du cinéma film par film.