Transat Projects > Breaking Ground

jeudi 14 février 2013 | 20h45
Cinéma LUX

Transat Projects > Breaking Ground

Breaking Ground, c’est 60 ans de cinéma expérimental autrichien en 10 programmes, conçus par Brent Klinkum. Transat Projects, ex-Transat Vidéo vous propose deux de ces programmes.

Transat Projects: Association professionnelle de conception, conseil et réflexion autour de
l’image en mouvement, sans lieu propre de diffusion.

A partir de 20h00, venez à la rencontre de l’équipe de Transat Projects dans la
cafétéria. Au menu, discussion avec l’équipe autour de ce nouveau nom et du
projet La Ligne – université éphémère du regard.

Bar & restauration possible sur place.

Au 20e siècle, l’industrie autrichienne du film a été particulièrement active avec des réalisateurs comme Fritz Lang, Joseph von Sternberg, Billy Wilder et Otto Preminger, qui ont tous émigré aux États-Unis, puis plus récemment Michael Haneke, Ulrich Seidl, Barbara Albert et Jessica Hausner. Moins connues du grand public, les expérimentations cinématographiques et vidéo constituent pourtant aujourd’hui un pan incontournable de l’expression artistique de la culture autrichienne de ces 50 dernières années et reflètent avec éclat la vitalité et la diversité de l’identité culturelle autrichienne. Breaking Ground propose un nouveau regard sur soixante années d’expérimentations cinématographiques en Autriche. Des grandes œuvres formelles de Peter Kubelka, Martin Arnold et Peter Tscherkassky, à la radicalité performative des actions de Valie Export ou encore Mara Mattuschka, jusqu’aux nouvelles perspectives qu’ouvrent les technologies numériques, Breaking Ground couvre l’ensemble des techniques et des «genres» expérimentaux développés entre 1955 et 2010.

En présence de Brent Klinkum, commissaire du programme, et de Gerald Weber (Sixpack film, Vienne).

Programme 1 : {{Action ! (79′)}}

Action ! réunit une sélection volontairement éclectique de propositions artistiques et constitue une parfaite introduction à ce que sont devenus les maîtres mots du cinéma expérimental autrichien.

Film ist. 1 – Bewegung und Zeit, Gustav Deutsch (2002, 15′)

Schönberg, Gerhard Ertl (1990, 3′)

Yes? Oui? Ya?, Thomas Draschan (2002, 4′)

Mirror Mechanics, Siegfried A. Fruhauf (2005, 7′)

Subrosa, Karoe Goldt, (2004, 3′)

Arnulf Rainer, Peter Kubelka (1960, 6′)

Die Geburt der Venus, Birth of Venus Moucle Blackout (1970-72, 5′)

Sunset Boulevard, Thomas Korschil (1991, 8′)

Wisla, Josef Dabernig (1996, 8′)

Body Politics, Valie Export (1974, 3′)

Instructions for a Light and Sound Machine, Peter Tscherkassky (2005, 17′)

Pause

Programme 2 : Here’s Looking at You (79′)

Des lumières de la scène aux merveilles de la reproductibilité, la programmation Here’s Looking at you explore la notion d’intimité à travers une remarquable sélection de genres et techniques cinématographiques. Ici, les artistes utilisent l’autoportrait, la narration fictionnelle et documentaire, la performance, l’animation ou encore la chorégraphie pour se poser cette question essentielle au cinéma : Qui regarde qui ?

Neon, Nik Thoenen & Timo Novotny (2003, 5′)

Legal Errorist, Mara Mattuschka & Chris Haring (2005, 15′)

Spucken, Friedl vom Gröller, 2000, 2′)

The Ballad of Maria Lassnig Maria Lassnig & Hubert Sielecki (1992, 8′)

Pullover Günter Brus (1967, 3′)

8/64 Ana Aktion Brus, Kurt Kren (1964,3′ )

November, Hito Steyerl (2004, 25′ )

Copy Shop, Virgil Widrich (2001, 12′)

Blog de Transat Projects